Depuis qu’il est au club, Phiphuc enchaine les compétions, et principalement les « half » ou triathlon L, ainsi que les chalenges de natation.

Et c’est pour cette fin de saison 2018 qu’il décide de franchir le fossé qui sépare le triathlète de l’homme de fer.
Un grand bravo à lui!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *